Actualités


UNE PAGE QUI TOURNE, FIN D’UN CHAPITRE… ET DÉBUT D’UN AUTRE!

4 janvier 2023

Ce n’est pas tous les jours qu’on prend le temps d’exprimer la fierté qu’on a de travailler avec une équipe du tonnerre!

Aujourd’hui, j’ai décidé de le faire, car je tire maintenant ma révérence...

Il y a presque huit ans, je me suis lancé dans une aventure extraordinaire en fondant ma petite entreprise : l’école de pilotage Évolution. Au début de 2015, c’était un projet assez simple et modeste qui avait pour but d’assouvir ma curiosité en entreprenariat et de diriger ma petite unité de formation au pilotage. Cette école, initialement basée à Gatineau, devait aussi permettre à mon garçon âgé de 15 ans à l’époque de travailler comme dispatcher les week-ends et d’effectuer ses premiers vols comme élève-pilote.

Rapidement, le projet a pris une ampleur imprévue. Après deux années d’exploitation, l’école que je dirigeais regroupait une dizaine d’employés et exploitait trois avions. C’était le pied! Une belle chevauchée sur les pentes à bosses de l’entreprenariat où, comme patron, j’ai appris à guider mes instructeurs de vol qui débutaient leur carrière en aviation, à tirer les ficelles un samedi soir pour dénicher d’urgence une pièce de rechange pour un avion, ou à jouer du violon devant le conseiller de la Caisse Desjardins pour obtenir du financement supplémentaire. Tout ça sans oublier de vider les poubelles de la salle de classe ou de traiter à distance les demandes de réservation des clients pendant une escale en Europe (car en plus, je travaillais comme pilote de ligne chez Air Transat...).

L’effort valait le coup : mon école de pilotage offre depuis ses débuts une formation de grande qualité, bien reconnue dans le milieu. J’en suis très fier! Et j’ai eu le bonheur de travailler avec mon garçon devenu lui aussi instructeur de vol.

Une pandémie et un déménagement plus tard, mon entreprise file désormais à vitesse de croisière dans la région de Trois-Rivières. Durant toutes ces années, l’école que j’ai dirigée m’a permis de côtoyer des gens extraordinaires, tant chez ses employé(e)s que chez ses élèves-pilotes. Plusieurs de ceux-ci, après avoir obtenu leur licence et leur premier emploi comme instructeur de vol chez Évolution, ont ensuite poursuivi leur carrière chez des transporteurs aériens tels que Propair, Air Inuit, Pascan, Flair Airlines ou Air Transat. La passion qui animait les employés que j’ai coachés a été stimulante et gratifiante pour le chef-instructeur que je suis.

Et je réalise, en voyant mon garçon maintenant pilote chez Air Transat, que mon école de pilotage a réussi à livrer la marchandise

Il y a quelques semaines, j’ai été approché par un groupe d’instructeurs de vol intéressés à reprendre mon école de pilotage là où elle est rendue, et à la faire évoluer à une altitude encore plus élevée. J’ai accepté de leur transférer les commandes. Dès le début de l’année 2023, ces gestionnaires dynamiques et ambitieux piloteront l’école de pilotage Évolution version 2.0 afin qu’elle continue à offrir une formation au pilotage hors-pair à l’aéroport de Trois-Rivières.

L’école de pilotage Évolution poursuivra donc sa mission dans les mêmes locaux, avec les mêmes employés et les mêmes avions, mais alimentée par un dynamisme renouvelé. De mon côté, au cours de l’hiver qui s’en vient, je vais coacher ces nouveaux propriétaires afin d’assurer une transition des plus harmonieuses.

Au cours de ces huit dernières années aux commandes d’Évolution, ce fut tout sauf facile! Mais je ne regrette rien de cette aventure. J’ai toujours carburé aux défis et je vous assure que là, j’ai été servi! Mais en vieillissant, les nerfs n’ont plus la même tolérance à la pression constante de la « gestion d’entreprise 7 jours / 7 ». J’ai la chance, à 52 ans, d’avoir (encore) une bonne santé. J’ai donc l’intention de canaliser mon énergie vers mon emploi de pilote d’avion-ambulance au gouvernement du Québec, vers le bénévolat au sein des cadets de l’air de l’Escadron 921 Ancienne-Lorette, et surtout, surtout, vers mes proches dont ma blonde qui a fait preuve d’une infinie patience en tolérant mes absences physiques et mentales pendant plusieurs années.

En terminant, je tiens à remercier tous les clients, les employé(e)s et les collaborateurs et collaboratrices qui ont fait de cette aventure un chapitre inoubliable de ma vie.

Le ciel est grand, mais la communauté des pilotes est tissée serrée. Ceux et celles qui me connaissent savent qu’on se croisera encore un jour ou l’autre, le long d’une piste en gazon ou sur 126,7 MHz

Votre dévoué chef-instructeur de vol,

Pierre-Alexandre

Source : École Évolution


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.