Actualités


Campagne de vaccination contre la COVID

15 décembre 2020

Gracieuseté de COPA, voici de l’information sur la campagne de vaccination contre la COVID.

En ce moment, Transports Canada n’impose aucune restriction particulière aux titulaires de certificats médicaux qui ont vécu une évolution sans complication de la maladie (COVID) avec un rétablissement complet et sans séquelles persistantes. Il s’agit de la même approche adoptée avec d’autres maladies virales courantes, telle que la grippe. Cependant, toute personne souffrant d’une maladie complexe (par exemple nécessitant une hospitalisation) ou ayant des séquelles persistantes (y compris, mais sans s’y limiter à des effets sur les systèmes respiratoire, neurologique ou cardiaque) doit contacter leurs médecins légistes de l’aviation civile (CAME) qui peuvent à leur tour demander de plus amples informations à leur médecin régional de l’aviation avant de retourner au travail. Comme toujours, les titulaires de certificats médicaux aéronautiques sont assujettis au paragraphe 404.06 (1) du Règlement de l’aviation canadien.


404.06 (1) Sous réserve du paragraphe (3), il est interdit au titulaire d’un permis, d’une licence ou d’une qualification d’exercer les avantages du permis, de la licence ou de la qualification si, selon le cas :
a) une des circonstances suivantes se produit et peut réduire la capacité du titulaire à exercer en toute sécurité ces avantages :
(i) le titulaire souffre d’une maladie, d’une blessure ou d’une invalidité,
(ii) le titulaire prend une drogue,
(iii) le titulaire reçoit un traitement médical;


Le bureau de la médecine aéronautique civile se fera un plaisir de fournir une assistance aux CAME et aux candidats en cas de questions sur l’aptitude de voler. De plus, le titre d’un article récent publié sur AvWeb semble avoir créé une certaine confusion quant à savoir si les pilotes peuvent prendre des vaccins approuvés plutôt que participer à des essais médicaux de vaccins.

Pour clarifier :


Le bureau de la médecine de l’aviation civile (CAME) et Transports Canada (TC) demeure sur la position générale selon laquelle la participation à des essais médicaux n’est pas considérée comme étant compatible avec la certification médicale aéronautique. Cela reste vrai pour l’essai de vaccins.
Cependant, TC CAM n’empêche ni ne limite les titulaires de certificats médicaux aéronautiques de prendre des vaccins qui ont été approuvés par Santé Canada (et dont l’utilisation n’est plus considérée comme un essai).


De plus, TC CAM n’impose pas de périodes de mise à la terre pour les titulaires de certificat médical aéronautique qui souhaitent prendre des vaccins approuvés par Santé Canada.


Les profils d’effets secondaires des différents vaccins COVID-19 restent à clarifier. Cependant, en supposant qu’ils sont similaires aux vaccins contre la grippe, l’orientation actuelle figurant dans le Manuel d’information aéronautique s’appliquera :


AIM (AIR) 3.13 Immunisations https://tc.canada.ca/.2020-10/AIM_2020-2 : « Après avoir reçu des immunisations de routine telles que celles contre la grippe ou le tétanos, les pilotes devraient rester à la clinique aussi longtemps que le personnel de la clinique le recommande (généralement de 15 à 20 minutes). S’ils se sentent bien et qu’aucun effet indésirable n’apparaît, ils peuvent reprendre leurs activités professionnelles immédiatement, sans restriction. Dans le cas contraire, ils devraient attendre 24 heures et consulter un fournisseur de soins de santé avant de reprendre les commandes. La Direction de la médecine aéronautique civile se tient au fait des avancées dans ce domaine pour pouvoir formuler des lignes directrices et recommandations au besoin. »


Transports Canada émettra une autre direction au besoin; cependant, l’approche décrite ci-dessous devrait s’appliquer aux vaccinations contre la COVID-19 approuvées par Santé Canada.


Photo : Avweb.

Source : Transports Canada


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.