Accueil

AÉRODROME NILGAUT

Le Territoire Non-Organisé de Lac-Nilgaut dans le Pontiac couvre une superficie de 8,646 km2. Il ne compte aucun résidant permanent. Ce vaste territoire a principalement une vocation forestière et récréative.

Sur cet immense territoire on y retrouve la piste du Lac Nilgaut, alias l’aérodrome Nilgaut

46° 35’37,78” N - 77° 23’10,23 “O, Altitude : 950’, longueur 3500’x 50’ (seuil de la 19 décalé 500’), orientation 01-19, surface : ferme, mélange gravier-asphalte.

La piste et le tarmac ont été construits et asphaltés en 1971, ainsi que beaucoup d’autres aérodromes au Québec dans ces années-là, pour les besoins logistiques de la lutte contre la tordeuse du bourgeon d’épinette (qui ravageait nos forêts à cette époque). La piste a fêté ses 50 ans en 2021. Elle a connu une vingtaine d’années d’activités dans les années 70 puis elle a été désaffectée et s’est retrouvée à l’abandon après l’arrêt de la campagne d’épandage de l’insecticide. La construction de la piste était de belle qualité, plane, bien drainée et asphaltée. 

 Aujourd’hui, il ne reste de la piste que sa base de gravier (de plus ou moins 1 pouce de diamètre) mélangée au revêtement d’asphalte désagrégé qui n’a pas résisté à l’usure du temps et au manque d’entretien. Aujourd’hui, la piste est encore utilisable, l’état de la surface est ferme, sur un mélange de gravier-asphalte. Les abords sont de sable mou et recouverts d’une végétation courte.


Nouvelles

BONNE NOUVELLE ! NOUS AURONS LA VISITE DE GYROCOPTÈRES LORS DE L’AÉROBROUSSE 2022


Première visite à la piste en 2022

    Première visite à la piste en 2022         

Notre première visite à la piste Nilgaut en 2022, de François et moi, s’est tenue la fin de semaine du 22 au 24 avril. Nous sommes allés vérifier son état et nettoyer les abords de la piste. Il faut savoir que la route est longue en véhicule pour se rendre à destination.

Pour François, qui part de Candiac, il lui faut deux heures et demie pour arriver à Gatineau où il s’arrête pour me prendre dans son véhicule. Ensuite nous roulons un peu plus d’une heure jusqu’à Fort Coulonges où nous empruntons le chemin du Bois Franc, asphalté au début, mais sur quelques kilomètres seulement. S’ensuit alors cent douze kilomètres de chemin forestier qui vont nous prendre 2:30 h dont les premiers soixante kilomètres sont de qualité carossable permettant une vitesse raisonnable. Les cinquante derniers kilomètres jusqu’à la piste, quant à eux, sont plutôt de qualité très médiocre car peu entretenus par la MRC Pontiac. Vingt kilomètres avant d’arriver au seuil de la 01 la route ressemble à un chemin de brousse jalonné d’ornières et de roches, les dix derniers kilométres avant d’arriver se font sur une surface couverte de 3’’ à 4’’ de neige ou de boue, défoncée par les eaux de ruissellement qui la traverse, le 4x4 est indispensable et a été sollicité très souvent. Cette section du trajet nous aura pris 2:30 h. Pour François ce sera 6:00 h depuis Candiac. (et pour moi seulement 3:30 h de Gatineau)

Nous sommes arrivés à la piste de nuit, vers 21:30 h sous un ciel couvert et sans lune. Le temps d’allumer un feu, de monter le campement, de jaser autour des braises pour se réchauffer tout en mangeant un souper tardif, et il est déjà 2 heures du matin, ll est temps de rentrer dans nos tentes et de se glisser dans le sac de couchage froid et humide. Le thermomètre affiche 0° C ...

 

Le travail commence tôt avec le 1er modèle de niveleuse que François a bricolé pour niveler la piste avant de se procurer du matériel conçu pour le nivelelage. La niveleuse a été lestée avec une section de tronc d’arbre pour lui ajouter du poids. 

Pour ajouter du poids la niveleuse a été lestée avec une section de tronc d’arbre elle aussi. Les 2 engins ont bien performé mais la palette en bois a ses limites car fragile mais elle a été très efficace.

 Encore un peu de neige sous les arbres. 

Notre Campement, et François nivelant la 01 et la 19

Le chemin d’accès à la piste par le chemin du Bois Franc au Seuil de la 01.


Événements

28-29 MAI 2022

FORMATION SURVIE EN FORÊT

Cette formation sera sur la survie en forêt à la suite d’un écrasement d’avion. L’événement sera présenté par une entreprise qui ce spécialise dans ce type de formation ( Les Primitifs ) nous vous invitons à consulter leur site web pour plus d’informations . La formation sera offert au coût de 75.00$/personne pour les deux jours. Les inscriptions sont présentement en cours, un maximum de 15 personnes sera admis. Pour toute personne intéressée nous vous invitons à nous envoyer un message sur notre page Facebook…au plaisir de vous rencontrer!!!

29-31 JUILLET AÉROBROUSSE 2022

Une deuxième vie à une piste abandonnée

J’ai eu connaissance dernièrement de l’existence d’une piste peu connue et très peu fréquentée par les avions. Elle me semblait intéressante d’après la description qu’on m’en a faite, je décidais donc d’aller y jeter un coup d’œil et d’explorer les environs. Après deux survols de précaution, je posais mon C 172 « Pique-Nuage 1>> en douceur et sans encombre sur la 19. La piste isolée est enclavée dans le milieu d’une forêt du comté de Pontiac à 43 mn au nord de l’aérodrome de Pembroke et à 58 mn au nord-ouest de Maniwaki. Elle se trouve dans un TNO (Territoire non Organisé sous contrôle de la MRC du comté de Pontiac) à 2,5 mn au SSO du Lac Nilgaut d’où elle tient son nom (nilgaut est le nom d’ine antilope vivant aux Indes. Nous ne savons pas l’origine de l’attribution de ce nom). Il est possible de se rendre à la piste par la route en empruntant le Chemin Bois-Franc commençant à Fort-Coulonge, pour contourner, 112 kilomètres plus loin, le seuil de la 01 et se terminer plus loin à Maniwaki. Plusieurs pourvoiries se succèdent le long de cette route.

Court retour dans le passé : la piste et le tarmac ont été construits et asphaltés en 1971, ainsi que beaucoup d’autres aérodromes au Québec dans ces années-là, pour les besoins logistiques de la lutte contre la tordeuse du bourgeon d’épinette (qui ravageait nos forêts à cette époque). La piste a fêté ses 50 ans en 2021. Elle a connu une vingtaine d’années d’activités dans les années 70 puis elle a été désaffectée et s’est retrouvée à l’abandon après l’arrêt de la campagne d’épandage de l’insecticide. La construction de la piste était de belle qualité, plane, bien drainée et asphaltée.

Aujourd’hui, il ne reste de la piste que sa base de gravier (de plus ou moins 1 pouce de diamètre) mélangée au revêtement d’asphalte désagrégé qui n’a pas résisté à l’usure du temps et au manque d’entretien. Aujourd’hui, la piste est encore utilisable, l’état de la surface est ferme, sur un mélange de gravier-asphalte. Les abords sont de sable mou et recouverts d’une végétation courte.

À mon retour de la piste Nilgaut j’écrivais un compte-rendu de mon vol-découverte dans le forum du site Pilotes.Québec. La lecture du sujet a éveillé chez un pilote la curiosité, l’intérêt et l’envie de connaître cette piste. François Martel, pilote, basé à Saint-Jean est parti voir la piste Nilgaut et il en est tombé sous le charme. François s’est donné la mission de redonner vie à cette piste. Il a entrepris et pris à son compte les frais de nettoyage des abords de la piste, de la niveler, de poser des pancartes annonçant la piste, d’ouvrir une page FB et publier des nouvelles des activités de la piste. Il a ensuite organisé une première rencontre informelle de pilotes, puis une corvée de nettoyage à laquelle plusieurs pilotes ont répondu à l’appel. Puis, en 2021, un premier RVA était réalisé, pour célébrer le 50e anniversaire de la construction de la piste. Pour cet événement, le BBQ était offert gratuitement aux participants grâce à la générosité de François. La participation a été encourageante et prometteuse pour les années à venir.

Que trouve-t-on aux abords de la piste ?

Le ruisseau Nilgaut qui se jette dans la rivière Noire, le cours d’eau est accessible à seulement quelques centaines de pieds de la piste par un sentier à travers bois. Bel endroit tranquille et serein pour pique-niquer, planter sa tente et se baigner. La piste est mitoyenne de la pourvoirie du Lac Forant (Ron Henry) mais ne se trouve pas sur le terrain de l’aérodrome. Quelques vieux cabanons de chasse appartenant à la pourvoirie sont regroupés sous le sapinage près de la piste et attendent la visite de chasseurs ou de villégiateurs amateurs de nature sauvage. Ils servent principalement à la chasse à l’ours. 


1er Barbecue RVA

Une station météo automatique, un pluviomètre et un petit bâtiment abritant les équipements de transmission de données sont implantés près du seuil de la 19, côté ouest. Plusieurs chalets privés sont installés aux environs de la piste. Le Chemin Bois-Franc passe, au km 112, juste devant l’entrée du seuil de piste 01.

La piste du lac Nilgaut est une piste qui répond exactement à la définition de ce qu’est une piste de brousse, isolée, éloignée, en sable et garnotte, entourée d’arbres assez hauts en pleine forêt... et de traces de pattes d’orignaux... Pas de wi-fi ou de couverture cellulaire, le dépanneur le plus proche se trouve à une centaine de km. L’endroit offre un décor et un environnement des plus attrayants pour les amateurs d’aventure en brousse, de camping sauvage ou simplement pour une journée de pique-nique.

La piste : 46° 35’37,78” N - 77° 23’10,23 “O, Altitude : 950’, longueur 3500’x 50’ (seuil de la 19 décalé 500’), orientation 01-19, surface : ferme, mélange gravier-asphalte. Les côtés le long de la piste de 50’ sont bien dégagés, 150’ à 200’ des arbres de chaque côté, abords mous en sable et végétation courte. Les épinettes d’une trentaine de pieds de hauteur ceinturent la 01-19 et peuvent générer de la turbulence ou du cisaillement par vent de travers. La hauteur des arbres en bouts de piste allonge le point de toucher à l’atterrissage, condition à bien évaluer avant de se poser, cela demande de la vigilance à l’atterrissage et au décollage. Également bien connaître les performances de son avion et le poids et centrage. Ne pas oublier l’altitude de la piste, 950’ par temps chaud augmente la distance de décollage. François Martel vous souhaite la bienvenue la saison prochaine à la piste Nilgaut et à la piste du lac des Loups, mais ça c’est une autre histoire qui fera l’objet d’un autre article...

Patrick Vergobbi, pilote.